Ecritures plurielles

Un espace de création et de partage, pour y écrire nos histoires en équipe, ou seul.
 
Vers le siteVers le site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  
Les chapitre 17 et 18 de Nimrodh les oubliés en ligne sur le site d'Écritures plurielles !

Partagez | 
 

 Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...

Aller en bas 
AuteurMessage
Kallisto
Maîtresse illustratrice
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 27
Localisation : Dans une petite ville nommée Paris
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Lun 26 Avr - 1:35

Puisque nous avons un coin à n'importe quoi, autant le polluer de suite !
Vous aussi, un personnage de film/livre/manga/série/autre vous donne des boutons et hérisse votre poil ? Criez-le donc ici et expliquez-nous pourquoi.

Personnellement, je repasserais plus tard, la nuit étant bien avancée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kalli.fr
Tchoucky
Sergent chef


Nombre de messages : 712
Age : 38
Localisation : Troisième enclume à droite en partant du fond
Date d'inscription : 28/04/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Lun 26 Avr - 9:50

Pour commencer, je parlerai de Mme Bovary, célèbre pour avoir donné son nom à une maladie textuellement transmissible dont je m'estime profondément atteinte.
Mme Bovary pense mériter une vie de roman, car elle est jolie, pleine de talents, cultivée. Tous ces choix seront dictée par cette volonté de vivre comme dans les livres, et seront des mauvais choix. Elle accepte d'épouser le premier garçon qui la demande en mariage, car dans les livres, il n'y en a jamais qu'un seul, le bon. Elle se rends compte après coup qu'il est assez peu stimulant, et au lieu de l'aventure qu'elle espérait, le mariage devient une tombe où elle s'ennuie profondément. Pour échapper à son ennui, elle prends un amant qui la déçoit, puis un deuxième, qui la ruine, et fini par mettre fin à ses jours laissant son mari, qui ne se doutait de rien, découvrir l'échec de son couple après sa mort.
Tout le livre, elle est infantile, égocentrique, irresponsable, et pourtant, et c'est le pire, elle n'est pas pire que nous, qui lisons le livre.
Ce qui est particulièrement horripilant chez elle, ce n'est pas seulement à quel point elle nous ressemble, c'est qu'on ne voit pas trop comment elle pourrait faire autrement pour supporter sa vie, et qu'on a pas trop envie qu'elle nous démontre qu'avoir l'ambition d'une vie passionnante, c'est destructeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebrich
Grand maître des roman d'action
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Lun 26 Avr - 11:30

Pour ma part, le Baron Christiann de Neuvillette merci une bonne paire de claques.

Pourquoi? Parce ce bellâtre s'estime assez méritant avec sa moustache fine pour désirer Roxane, une précieuse, alors que lui n'aime pas les précieuses. Il n'aime que sa beauté. On le voit encore plus lorsque cette dernière arrive dans le camp de soldats. Ce baron désirait qu'elle reste bien sagement chez elle, à coudre et soupirer que son aimé revient.

Macho en plus de ça!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tchoucky
Sergent chef


Nombre de messages : 712
Age : 38
Localisation : Troisième enclume à droite en partant du fond
Date d'inscription : 28/04/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Lun 26 Avr - 12:13

J'étais adolescente, sans doute pré-adolescente, même, quand j'ai lu "Jane Eyre" et à cette époque je ne me permettait pas de juger le comportement des gens, en amour. Il s'agissait encore pour moi d'une terre quasi-inconnue, et j'estimais qu'être amoureux excuse toutes les extrêmité. Alors, comme toutes les jeunes filles naïve qui lisent Jane Eyre je me pâmais devant le passionné Monsieur Rochester, sombre, près à tout pour conquérir la femme qu'il aime, même à défier la société et Dieu lui-même. Quel homme !
Il m'est venu l'idée, il y a un an, de relire ce roman tant adoré. J'aime toujours autant, mais je réalise aujourd'hui, ce cher, ce fascinant Monsieur Rochester, c'est un cruel manipulateur, qui fait souffrir sa bien-aimée en faisant semblant de courtiser une autre, pour être sûr de la rendre amoureuse, qui la rend à son insu complice d'acte déshonorant alors qu'il sait qu'elle est d'une moralité intransigeante... Son bras en moins et sa cécité à la fin, il les a bien mérités !
Elle, par contre, toujours autant la classe, même des années après.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kallisto
Maîtresse illustratrice
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 27
Localisation : Dans une petite ville nommée Paris
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Lun 26 Avr - 12:18

Aujourd'hui, j'ai bien envie de taper sur des donzelles. Il y a tout d'abord Emma Bovary, du roman du même nom. Comme Tchoucky a suffisamment bien expliqué les tenants et les aboutissants du livre, je n'ai qu'à souligner le fait qu'elle croit que l'herbe est plus verte dans le champ d'à côté, qu'elle a un charmant côté princesse/emo à espérer que tout va lui tomber tout cuit dans le bec et à se morfondre comme les mélancoliques de ses livres de jeunesse.
En deuxième, j'ai Jeanne de "Une vie". Elle aussi possède un bon potentiel de cruche, mais je la supporte plus qu'Emma. Elevée dans du coton, épousant un type qui se révèle alcoolique, rapia et infidèle, elle a du mal à ouvrir les yeux sur la réalité. Elle gâte son fils jusqu'à le pourrir et s'étonne de le voir venir vers elle uniquement pour demander de l'argent. En fait, il n'y a guère que la servante de Jeanne qui s'en sort dans l'histoire, puisque notre héroïne finit veuve, ruinée, abandonnée de tous (ou presque).
Enfin, Roxanne de "Cyrano de Bergerac". Une précieuse qui m'exaspère avec ses airs de petite-chose-fragile-mais-en-fait-non. Au moins, elle a un cerveau, mais elle a l'air de vouloir la Lune, puisque celui qui a l'insigne honneur d'être aimé par elle doit pouvoir lui offrir une relation exceptionnelle, un truc comme dans les contes de fées, les fleurs et les piou-piou en bonus. Le genre de gonzesses qui veulent un truc parfait et exigent le meilleur de ceux qu'elles fréquentent. Sauf que l'amour, c'est pas toujours chouette.

Passons vers des lectures moins classiques :
Risa du manga "DN.Angel". Une petite gourde de 14 ans qui croit qu'elle mérite tous les égards car mignonne et sociable. Comme toutes les gamines de son âge, elle fantasme sur le type inaccessible : Dark, le voleur fantôme, un coureur de jupons qui a beau aimer cette donzelle, il a pas trop l'intention de la supporter longtemps. Capricieuse et superficielle, Risa a une soeur jumelle, Riku, bien plus adulte et sympathique à mes yeux (Et plus jolie, mais ça ce sont mes goûts). Bref, cette gamine me sort par les yeux et j'attends avec impatience le jour où elle va se casser la binette dans un escalier et se retrouver défigurée.
Les héroïnes de la mangaka Yuu Watase. Souvent jeunes et mignonnes (et aimées en secret, mais le soupirant officieux ne sera jamais comblé), elles deviennent rapidement insupportables avec leurs airs de petites saintes nitouches superficielles et nunuches (mais qui finissent par se faire sauter et à apprécier. D'ailleurs, depuis quand les premiers rapports se déroulent comme des opéras lyriques avec des loupiottes qui brillent partout ? Ah oui, c'est du manga pour jeunes filles, j'oubliais...). Y en a bien une ou deux qui possèdent un minimum de maturité, mais leur objectif dans la vie est de trouver un prince charmant et d'avoir un gosse. Ca donne vachement envie...

Sinon, j'aime bien certains personnages, hein, je suis pas méchante avec tout le monde ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kalli.fr
Tchoucky
Sergent chef


Nombre de messages : 712
Age : 38
Localisation : Troisième enclume à droite en partant du fond
Date d'inscription : 28/04/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Lun 26 Avr - 12:35

Julien Sorel dans "Le rouge et le noir", lui, n'a pas l'excuse de monsieur Rochester. Il choisit par intérêt les femmes qu'il doit séduire pour être poussé en avant dans la société : Madame de Reynal, Mathilde de la Motte... N'assumant pas d'être un séducteur par intérêt, il se convaint à chaque fois qu'il est sincèrement amoureux.
Les femmes qu'il séduit sont détruites de l'amour qu'elle lui portent. Madame de Reynal est une femme honorable, qui n'aurait pas voulu tromper son mari. Mathilde de la Motte avait pour ambition de tomber amoureuse d'un homme plus digne d'elle. Mais aucune des deux ne peux se défendre face aux manipulation séductrices de Julien, et finissent amoureuse malgré elles de cet homme là. Mathilde étant une espèce de Roxane, elle pourrait être aussi énervante que celle-ci, mais le fait qu'elle soit la seule à souffrir de son ambition amoureuse la rends plus digne de pitié que de claque.
Par rapport à Monsieur Rochester, Julien, lui, n'assume pas se qu'il est, et va jusqu'à se manipuler lui-même pour parvenir à ses fins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pykar
Grêviste faisant valoir son droit à l'absence de rang
avatar

Nombre de messages : 48
Localisation : Je suis chez vous, sur votre ordinateur.
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Lun 26 Avr - 21:37

Bella Swan! Comment vous avez pu rater Bella Swan et tous les personnages de la série Twilight en passant? J'ai la flemme d'expliquer tout ce qu'on peut dire contre elle alors je vais vous rediriger vers un article fait pour ça.

J'en connais d'autres mais leur tour viendra plus tard.L
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pykar.free.fr
sebrich
Grand maître des roman d'action
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Lun 26 Avr - 21:46

Peut-être parce qu'on n'a pas lu le livre ou vu le film comme toi cheers

Ah sinon, je me souviens de ZE personnage, LA personne à abattre, à torturer, à faire disparaître de la surface de la création. Celui dont tout le monde est d'accord pour lui foutre des claques jusqu'à ce que disparition des mains s'ensuive, j'ai nommé.....



JAR-JAR BINX!


Pour expliquer pourquoi, voir seulement une fois Star Wars épisode 1: la menace fantôme suffit.

oh et sinon, dans les jeux vidéos, explication très bref:
-Yuffie dans Final Fantasy VII: MES MATERIAS!!
-Qwark dans la série Ratchet et Clank: arrête de prendre tout mon mérite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kallisto
Maîtresse illustratrice
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 27
Localisation : Dans une petite ville nommée Paris
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Lun 26 Avr - 22:47

Mais Pykar, je te réservais cet insigne honneur ^^
Par contre, j'aime bien Jar Jar. C'est lui d'ailleurs qui m'a fait choper ce tic de langage "M'est avis" (Qui est du vieux français au passage). J'assume... presque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kalli.fr
Pykar
Grêviste faisant valoir son droit à l'absence de rang
avatar

Nombre de messages : 48
Localisation : Je suis chez vous, sur votre ordinateur.
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Mar 27 Avr - 17:46

Tiens, on a parlé de Final Fantasy? Alors je peux commencer à taper sur deux autres cas:
-Squall est insupportable, et le pire, c'est que c'est le héros principal. C'est un connard antisocial qui reste à 90% tout seul dans son coin et la seule chose qui le sort de l'émotitude c'est la bombasse de service qui sort de nulle part et s'engage dans une des histoires d'amour les plus mièvres de l'histoire du jeu vidéo. Ça n'atteint pas les sommets apocalyptiques de Twilight, mais c'est quand même bien terrible. Ah, si y'avait pas le Triple Triad qui était la raison principale pour laquelle je voulais avancer dans le jeu, je crois que j'aurais laissé tomber bien vite.
-Cloud dans tous les jeux ou il apparait SAUF Final Fantasy 7. Eh ouais, dans le premier jeu ou il apparait, Cloud aussi est un mec isolé, mais LUI au moins il a une raison qui est à peu près valable. Et il s'en sort plus naturellement, et à la fin du jeu après un éprouvant passage dans sa propre conscience, il devient enfin quelqu'un de bien...
...Puis les mecs de Squaresoft ont décidé de lancer le plan "Ruinons Final Fantasy 7 en faisant le plus de dérives possibles du jeu" qui existe et dans tous les autres jeux Final Fantasy 7, dans Kingdom Hearts, dans Advent Children, il reprend L'EXACT P(*bip*) DE MÊME RÔLE D'EMO SANS! AUCUNE! RAISON! VALABLE! Ca donne franchement envie de lui foutre deux baffes avec son propre BPSOD(Big Phallic Symbol Of Doom)

Et comment j'ai pu oublier moi même Jar Jar Binks. J'ai envie de m'écraser un paquet de petits suisses sur la tête pour cet oubli presque impardonnable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pykar.free.fr
Tchoucky
Sergent chef


Nombre de messages : 712
Age : 38
Localisation : Troisième enclume à droite en partant du fond
Date d'inscription : 28/04/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Mar 27 Avr - 18:09

Et personne n'a encore cité ce cher William, qui apparaît dans la saison 2 de Code Lyoko. Créé par les scénaristes pour jouer les tiers perturbateurs dans un couple d'amoureux de la saison 1, et justifier ainsi cette incohérence imposée par la production : pas de couple dans les série animée pour enfant. Personnage devenu encombrant, une fois les scénaristes redevenus libres de faire ce qu'ils voulaient. Personnage mal cerné, dont la personnalité varie sans cesse d'un épisode à l'autre, qui passe du rival tellement trop bien, trop lisse qu'on a envie de lui foutre des claque, au dragueur à la manque, tellement naze qu'on a envie de lui foutre des claques, qui ne gagne en classitude et en bogossité que quand les scénaristes, désespérés de ce boulet dans leur série, en font un sbire Zhypnotisé du supervilain, et devient à la fois un méchant très chouette et un prisonnier à délivrer. Dommage que dés son retour dans le camps des gentils, il n'ai de nouveau que le rôle d'un boulet cosmique.
William était vraiment une erreur à ne pas faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kallisto
Maîtresse illustratrice
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 27
Localisation : Dans une petite ville nommée Paris
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Ven 30 Avr - 12:10

C'est dommage, j'aimais bien William, moi ^^ Mais le traitement de son personnage dans la saison 4 m'a donné des boutons.
Dans la veine "garçon", j'ai Allen des "Visions d'Escaflowne". Cette grande blondasse, chevalier servant et coureur de jupons à ses heures perdues m'exaspère. Il a toutefois une belle voix (n'est-ce pas Tchoucky ? Very Happy ).
Ce personnage a des airs de prince parfait, qui fait toujours tout bien et qui ne rate jamais rien. Il est cependant incapable d'avoir une relation un tant soit peu saine avec une femme (Soit ce sont les princesses héritières, qui souvent sont déjà prises, soit c'est une gamine qui a 10 ans que moins que lui). Ses rapports avec son père sont très intéressants, mais je vais pas spoiler car c'est une partie importante de la série (Na ! Razz). Bref, les hommes parfaits, ça m'énerve, parce que leur personnage n'a souvent aucune profondeur (Celui-là, oui, mais j'aime pas quand même).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kalli.fr
ChaoticPesme
Aimant à Enclume
avatar

Nombre de messages : 129
Age : 33
Localisation : Devant un écran
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Lun 10 Mai - 0:43

A peu près tout les personnages de Naruto... Et surtout Naruto lui même !
Pas vraiment que je déteste l'anime ou le manga, c'est juste à force d'en entendre parler partout et de le voir partout Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kallisto
Maîtresse illustratrice
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 27
Localisation : Dans une petite ville nommée Paris
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Jeu 20 Mai - 10:44

Un gugusse à ajouter à ma liste : M. de Valville dans "La vie de Marianne" de Marivaux.
Ce jeune noble, héritier d'une sacrée fortune, tombe amoureux de Marianne, demoiselle orpheline dotée d'origines assez élevées. Dès la première rencontre, c'est le coup de foudre, et il va même jusqu'à lui faire une déclaration d'amour masquée quelques heures à peine après le premier regard. Il est attachant, un peu niais sur certains points car fou amoureux de notre héroïne. Il fait tout pour la voir, la retrouver lorsqu'elle décide de fuir car honteuse de sa situation (C'est sûr qu'une demoiselle orpheline et sans le sou entretenue par un faux dévot, c'est pas reluisant), et aussi pour la charmer. Quand Marianne est adoptée par la mère de M. de Valville (Ce qu'elle ne savait pas), et que celle-ci consent à leur relation, c'est la fête. Les deux tourtereaux causent mariage et peuvent assumer enfin leurs sentiments respectifs. Mais, y a un mais... Le jeune homme commence à se lasser de cette idylle, quelques jours à peine avant le mariage, et tombe sous le charme d'une anglaise du couvent de Marianne, qui a la sublime idée de tomber dans les pommes devant lui. Ce gamin est adepte des coups de foudre, c'est sûr...
S'ensuit une période où Marianne tombe gravement malade, et au cours de laquelle M. de Valville ne donne aucune nouvelles, même pas un billet pour se rassurer de l'état de sa gonzesse. L'anglaise, Mlle Varthon, semble bien rêveuse de son côté, lorsqu'elle rentre de chez une amie. Marianne finit par guérir, sinon ce serait la fin du roman, et s'étonne de l'attitude de Valville, puisqu'il ne donne toujours pas signe de vie. Un beau jour, Marianne raconte son histoire à Varthon, et lui apprend qu'elle est promise à M. de Valville. Sur le coup, cette dernière réagit de telle façon qu'on voit tout de suite venir la paire de cornes à trois kilomètres (A l'époque, on rougit et on soupire. C'est classe, hein XD). Varthon donne à Marianne une lettre envoyée par Valville et lui jure qu'elle ne le reverra plus car son comportement la déshonore (Nan, elle a pas couché). Lorsqu'elle revoit M. de Valville, en compagnie de sa mère et de Mlle Varthon, Marianne lui dévoile la lettre. Et là, j'applaudis la lâcheté humaine, voire masculine parce que Roland et Léon de Mme Bovary valent pas mieux, car le damoiseau raconte que ce n'était qu'une discussion au sujet de l'amour (Ah ouais, bien sûr...). Il ne sait pas réagir correctement, et même devant le fait accompli, il n'avouera rien et n'assumera pas sa faute. De même, quand Marianne annonce à sa mère la rupture des fiançailles, et que la raison vient sur le tapis, Valville préfère se barrer en courant et ne pas reparaître devant sa môman tant il a honte et tant il est lâche. En ce qui concerne Varthon, la donzelle fait croire à Marianne que M. de Valville a d'excellentes raisons justifiant la fin de ses sentiments, mais c'est plus pour se déculpabiliser et dragouiller le gugusse derrière le dos de Marianne. Rappelons qu'elle a promis de ne plus jamais avoir affaire avec Valville, en signe d'amitié pour l'héroïne. Elle mérite bien des baffes aussi.
Bref, un gamin lâche et pas foutu de prendre ses responsabilités, hypocrite d'un certain point de vue car il se force à paraître fou de Marianne, alors qu'il en a un peu rien à faire désormais. J'espère que dans la suite du roman, il va choper une maladie vénérienne avec l'anglaise. Ça lui fera une belle jambe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kalli.fr
Tchoucky
Sergent chef


Nombre de messages : 712
Age : 38
Localisation : Troisième enclume à droite en partant du fond
Date d'inscription : 28/04/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Lun 24 Mai - 22:40

Tally, l'héroïne de la série de livre de Scott Westerfeld Uglies/Pretties/Specials/Extras. Immature, influençable, pourrie-gâtée, bornée, égoïste, bigame... Je pensais pas qu'un jour un personnage pouvait battre Fitz de l'assassin royal dans le rôle du héros qu'on a ENVIE de voir se prendre des gamelles tellement il est insupportable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kallisto
Maîtresse illustratrice
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 27
Localisation : Dans une petite ville nommée Paris
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Lun 14 Juin - 14:17

Arf, le roman "La Vie de Marianne" étant inachevé, je saurais jamais si M. de Valville va s'en prendre une bonne dans la tête. Il sait y faire avec le suspens, Marivaux...
Pour pas être totalement hors sujet, un nouveau personnage à ajouter à ma collection : Orphée, de la mythologie grecque. Un jeune et beau éphèbe qui passe son temps à jouer de la lyre et à charmer tout son monde (même les oiseaux et les lapins). Il est fou amoureux d'Eurydice, une dryade. Lors de leur mariage, la demoiselle se fait mordre par un serpent et meurt (Ils en ont pas profité longtemps de leur vie de couple, hein...). Orphée devient dépressif, mais décide de sauver sa femme. Il va donc en enfer, charme toute la compagnie avec sa musique et récupère sa gonzesse. Cette dernière la suit, mais Orphée ne doit se retourner que lorsqu'ils seront sortis des ténèbres tous les deux. Lers versions changent, mais quoi qu'il arrive, cet imbécile se retourne avant la fin et Eurydice repart dans le royaume des morts.
Raaah ! La patience est une vertu, et prudence est mère de sûreté ! Qu'est-ce c'est bouché un artiste maudit amoureux !
Le guguss ruine le reste de sa vie parce qu'il été pas fichu d'attendre. On va me dire que si j'étais dans son cas, j'aurais fait pareil, et je réponds que non : je sais pas jouer de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kalli.fr
Eclipse
Nouveau Lecteur


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 19/09/2009

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Mer 11 Aoû - 6:40



Associé à un traumatisme sonore qu'est le générique de ce film d'animation et on obtient ma bête noire, mon sombre cauchemar.

Je hais ce personnage, je hais ce film, je hais ce générique, je hais tout ce qui a un rapport avec Ponyo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kallisto
Maîtresse illustratrice
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 27
Localisation : Dans une petite ville nommée Paris
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Mer 11 Aoû - 12:33

Arf, même cette Ponyo-là tu la détestes ?


(Rire satanique)

Sache toutefois que je te soutiens moralement en ce qui concerne le générique de fin de ce film. Si tu as besoin d'en parler, va dire bonjour à mon divan, je suis à côté avec mon bloc-note.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kalli.fr
Eclipse
Nouveau Lecteur


Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 19/09/2009

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Jeu 12 Aoû - 3:45

Je pourrais te parler des heures de ce générique. De comment il est entré dans ma vie à comment il ne veut plus en sortir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kallisto
Maîtresse illustratrice
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 27
Localisation : Dans une petite ville nommée Paris
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Ven 13 Aoû - 11:22

Et un nouveau personnage à ajouter à mon palmarès : Evelyn du film "Pearl Harbor" (Pourquoi regarder ce film ? Frangin et moi, nous aimons regarder de bonnes daubes pour se marrer. C'est dingue le nombre d'incohérences qu'il y a dans un seul film... Vous saviez d'ailleurs que... MUMFMUBLEREMULF). Bon, continuons.
Cette charmante demoiselle est amoureuse d'un soldat ricain nommé Rafe ou Ralf, ou une ânnerie dans le genre. Ce dernier veut se battre pour sa patrie contre les Nazis, aux côtés des Anglais, en Europe (Euh... y avait des Américains avant le 7 décembre 1941 en Europe, pour bouter l'envahisseur Teuton ?). Le gaillard se taille donc pour montrer que c'est un vrai Américain qui se bat pour les plus faibles, à savoir des rosbifs et des grenouilles. Il laisse alors sa nana avec son meilleur ami, et là vous pouvez deviner le rebondissement scénaristique à 3 km en plein brouillard. Le meilleur ami, Danny, se tape la gonzesse de son pote parce qu'on a fini par croire Rafe mort, et qu'Evelyn en a un peu marre d'attendre (Elle veut pas ressembler à Pénélope, vous comprenez ?). La jeune femme finit d'ailleurs par choper un môme, parce qu'on avait mieux à faire que de penser à la contraception en ce temps-là.
Mais, mais, mais, Rafe revient de son petit voyage en Europe, et il découvre que tout à changé ! Je vous passe les scènes de "Oui, mais tu comprends, je l'aimeuh, maintenant. Je te croyais mort, en plus !" et "T'étais mon meilleur ami, comment tu as pu me faire ça, bâtard ?!". Evelyn, en nana intelligente, informe Rafe qu'elle est enceinte de Danny, mais n'a pas l'intention d'informer ce dernier, pour ne pas le pertuber lors de sa prochaine mission (Top secrète : buter de l'usine Toyota et Sony, puis aller dire coucou aux Chinois, à l'aide d'avions obèses qui n'auront pas assez de carburant). Résultat, c'est Rafe qui est troublé, mais Evelyn s'en moque un peu, hein. Elle veut juste que les deux zigotos reviennent vivants de cette mission (Oui, les deux ont eu le temps de faire la paix et de partir ensemble se faire chauffer les fesses à la DCA japonaise). Bref, notre héroïne veut le beurre et l'argent du beurre (Au passage, durant toute sa grossesse, elle reste mince et plate comme une adolescente de 17 ans. Elle l'a foutu où son gosse ? A 8 mois, tu ressembles plus à un obus qu'à une femme). Elle veut d'ailleurs se faire passer pour une secrétaire au QG de la mission suicide pour savoir si Rafe et Danny vont crever, alors elle va faire pression sur un soldat lambda qu'elle a sauvé et qui, oh surprise, travaille dans ce QG à une place importante. Au final, elle sait pas taper à la machine à écrire et passe son temps à imiter une attardée sévère en traînant du côté des radios (Et elle se fait pas repérer ?!).
Finalement, à la fin de la mission top secrète, Evelyn attend, le sourire de la jouvencelle groupie aux lèvres, l'avion où Rafe et Danny sont rapatriés. Mais, ouh la la, y a que Rafe qui a survécu : Danny est dans une jolie boîte. Evelyn n'a eu que l'argent du beurre, mais bon, Rafe accepte d'élever le chiard, qui portera le nom de son père, qui est mort (C'est un peu trop glauque à mon goût).
Bref, je crois même que les deux soldats méritent aussi mon profond mépris, na !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kalli.fr
Tchoucky
Sergent chef


Nombre de messages : 712
Age : 38
Localisation : Troisième enclume à droite en partant du fond
Date d'inscription : 28/04/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Ven 13 Aoû - 11:44

C'est marrant, je trouvait que la fille était à la rigueur la plus potable des trois. La manière de draguer de Matt Damon et Ben Affleck est si affligeante que c'est à se demander comment ils font pour l'avoir.

Ah oui, accessoirement le film se passe sur une ile qui se fait bombarder par les japonais, mais on s'en fiche, hein ?

Ai-je mentionné que ces deux vaillant pilotes d'avion vont affronter les japonais vêtus de chemises hawaïenne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kallisto
Maîtresse illustratrice
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 27
Localisation : Dans une petite ville nommée Paris
Date d'inscription : 03/06/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Ven 13 Aoû - 11:58

Ah oui, c'est vrai, tout le monde s'en moque un peu de Pearl Harbor. C'est simplement pour montrer qu'on peut pas étendre son linge tranquillement, sans qu'un troupeau de bridés vienne t'enquiquiner. Rah, et puis le coup des chemises hawaiennes, c'est d'un risible... il faudrait ajouter aussi le fait que les Japonais beuglent plus qu'ils ne parlent leur langue, et que la seule image qu'on a du Japon consiste trois niponnes en kimonos avec ombrelles dans un jardin zen (Bonjour ! Je suis un cliché !). Sinon, y a aussi le coup de Roosevelt qui se lève de son fauteuil pour montrer que les Américains sont les plus forts (D'ailleurs, cette scène a-t-elle vraiment existée ?). Et mention spéciale pour le monologue de fin "On a supporté une méchante et lâche attaque de bouffeurs de sushi, mais on a gagné avec une mission suicide, et c'est à ce moment-là que ces saletés de Japonais ont commencé à avoir peur ! Ah ah !" Il me semble qu'il a fallu deux bombes atomiques pour que nos amis nippons envisagent l'éventuelle possibilité hypothétique de se rendre (Sachant que les principaux généraux se sont fait harakiri pour éviter le déshonneur... c'est beau la mentalité japonaise).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kalli.fr
Tchoucky
Sergent chef


Nombre de messages : 712
Age : 38
Localisation : Troisième enclume à droite en partant du fond
Date d'inscription : 28/04/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Ven 13 Aoû - 12:06

En fait, nous sommes méchantes, les pauvres personnages n'y sont pour rien si leur film est complêtement raté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
sebrich
Grand maître des roman d'action
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 29
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 21/05/2005

MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   Lun 16 Aoû - 18:32

Tout ça c'est de la faute au Amerloque ! :/ Il faut toujours qu'ils foutent des histoires d'amours partout et pour n'importe quoi.

Exemple: Un naufrage de paquebot, avec des centaines de morts, certains noyés, d'autres gelés, ainsi qu'un désastre économique pour une pauvre société qui a coulé (ah ah) après ce fiasco maritime.
A votre avis, qu'est ce qui est le plus triste dans l'histoire?
Gagné, Di Caprio qui s'est gelé la couenne après avoir chauffé sa copine :/.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ces personnages de fiction qu'on ne peut pas supporter...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos personnages de fiction préférés
» Savage 2350 => XL => 6 roues
» [Résolu] [Question] d'un futur acheteur...
» Les prénoms des personnages
» Les plus beaux personnages de manga

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ecritures plurielles :: Le coin à n'importe quoi-
Sauter vers: